Notre métier

 

Le métier d’agriculteur nécessite aujourd’hui un haut niveau de technicité. Nos conseillers agronomiques préconisateurs accompagnent, au quotidien, quelques 5 000 exploitants.

En amont, la branche Approvisionnement de François Cholat apporte conseils, services et produits (semences, fertilisants, produits phytopharmaceutiques) aux exploitants agricoles, toujours dans le respect de la nature et du développement durable. Notre objectif est de limiter l’impact des cultures agricoles sur l’environnement.

Proximité, réactivité, simplicité : c’est le leitmotiv de la Maison François Cholat. Car au-delà de la commercialisation des produits d’agrofourniture, chaque collaborateur de l’entreprise se fait fort d’offrir les meilleures solutions technico-économiques aux agriculteurs conformes aux exigences réglementaires et environnementales.

 

> 24 sites en Rhône-Alpes

> 25 conseillers agronomiques préconisateurs

> 2 500 agriculteurs partenaires

 

passion cereales

Passion Céréales est une collective d’informations sur la filière céréalière.

Sa mission est de faire connaître au grand public les bienfaits des céréales et les produits qui en sont issus (alimentaires et non-alimentaires).

Au fil des saisons, elle fait aussi découvrir le travail quotidien d’hommes et de femmes passionnés par leur métier d’agriculteur

Focus sur les cultures

orgeDans nos contrées, la céréale à paille la plus cultivée est le blé. Mises en terre en octobre ou novembre, les semences de blé se développent sous la forme de plantules, qui donnent des brins appelés talles. Au printemps, ces talles s’allongent (c’est la montaison) et les épis sortent de leurs gaines (c’est l’épiaison). L’arrivée à maturité se produit en juillet-août, période à laquelle les blés sont moissonnés. En Rhône-Alpes, le blé tendre occupe 30% de la sole céréalière, le blé dur 3%.

En Rhône-Alpes, on cultive également de grandes parcelles d’orge. Cette céréale, vieille de 15 000 ans, sert principalement à être transformée en malt pour fabriquer de la bière et à nourrir les animaux d’élevage. En Asie et en Afrique du Nord, en revanche, l’orge est toujours consommée sous forme de pain et de bouillie.

maisUtilisé comme fourrage en plante entière, en épi, en grains, en semoule ou en farine, le maïs nécessite six mois pour se développer et arriver à maturité Le maïs est donc semé en avril-mai et récolté vers octobre-novembre. La taille de la plante adulte oscille entre 2 mètres et 3.5 mètres. Il existe des centaines de variétés différentes.

En Rhône-Alpes, le maïs est la première céréale cultivée et occupe 33% de la sole. Son rendement (96q/ha, moyenne de ces dernières années) est supérieur à celui de la moyenne nationale. En 2011, année record, le rendement avait atteint 113q/ha.

sorghoPlante originaire d’Afrique, ressemblant au maïs, le sorgho s’acclimate assez bien aux régions du sud de la France. Aliment de base dans certains pays d’Afrique et d’Asie, le sorgho sert ici à nourrir les animaux. On le trouve sous forme de grains, de farine et même de boisson.

colzaSoja, colza, tournesol… La production d’oléoprotéagineux en Rhône-Alpes ne représente qu’un tout petit plus de 10% des surfaces cultivées pour environ 6% de la collecte, loin derrière le maïs (50%) et le blé tendre (31%). La production régionale (près de 80%) est concentrée sur trois départements.

 

fourageresDe nombreuses espèces sont cultivées comme fourrages. Des graminées (ray grass, dactyle, fétuques, sorgho, maïs, moha…), des fagacées (luzernes, trèfles, vesces, pois), des crucifères (colza fourrager, navette) et parfois des betteraves. Selon la durée de la culture, on parle de prairies permanentes (prairies naturelles), de prairies temporaires (6 mois à 4 ans) ou de cultures intermédiaires.

vinLe vin constitue la deuxième production agricole de Rhône-Alpes, une région qui se positionne au quatrième rang français des producteurs. Les vignobles produisent essentiellement des vins d’Appellation d’Origine et de Pays. Les vins rouges arrivent en tête, devant les blancs, les rosés et les mousseux. Entre les vignes de la Vallée du Rhône, celles de Savoie ou encore du Beaujolais, Rhône-Alpes a la chance de compter une diversité de cépages extraordinaire.

PommesAvec près de 50 000 hectares, le verger de Rhône-Alpes occupe 20% de la surface française. Six espèces de fruitiers dominent très largement : abricots, cerises, pêches, prunes, poires et pommes. L’abricotier et sa variété phare le Bergeron constituent le premier fruit cultivé dans la région. Toujours au rayon arboriculture, la noix et la châtaigne tiennent une place prépondérante dans le paysage rhône-alpin.

framboiseFraises, framboises, cassis, mûres, myrtilles… Tous ces aliments entrent dans la catégorie des petits fruits, c’est-à-dire ne dépassant pas une certaine taille. Rhône-Alpes est l’un des leaders français en termes de production. Trois départements occupent le top 5 national.

tomateLa tomate, la salade, le poireau et l’oignon sont les quatre légumes les plus cultivés en Rhône-Alpes. Région maraîchère par excellence, Rhône-Alpes se distingue par une forte présence d’exploitations en agriculture biologique. C’est par ailleurs l’un des territoires qui compte le plus grand nombre d’entreprises de production d’herbes aromatiques.